Catégories
Divers

Quels sont les facteurs déterminants d’une grossesse gémellaire ?

Lorsqu’une femme tombe enceinte, elle peut accoucher d’un seul bébé comme elle peut accoucher des jumeaux. Si la science a pu démontrer le processus d’une grossesse gémellaire, d’autres analyses ont prouvé que des facteurs peuvent déterminer cette gémellité. Découvrez ces facteurs dans le présent article.

Les facteurs à probabilité de gémellité faible

« Pendant ou juste après les menstruations, est-ce possible de tomber enceinte ? » et « Comment avoir des jumeaux ? » sont les questions qui hantent les femmes au quotidien. Des études tentent de répondre à la deuxième. En effet, la consommation régulière de la patate douce et de l’igname serait à l’origine de grossesse gémellaire. Ces aliments contribuent à l’augmentation du taux d’hormone folliculostimulante. Ce phénomène favorise les ovulations multiples. Deux ovules peuvent être fécondés simultanément. Le fait qu’il y a plus de grossesses gémellaires en été qu’en hiver, est aussi la preuve que la luminosité (photopériode) est aussi un facteur déterminant des grossesses gémellaires. Le fait que certaines familles procréent plus de jumeaux que d’autres donne également raison à l’hérédité comme facteur déterminant de grossesse gémellaire. Cependant, tous ces détails restent à vérifier.

Les facteurs de gémellité avérés

Les facteurs de gémellité avérés sont au nombre de deux. Il y a l’âge et la Procréation Médicalement Assistée (PMA). Plus l’âge d’une femme avance, la probabilité d’une grossesse gémellaire est bien forte. En effet, il y a un plus grand risque d’ovulations multiples. Autrement dit, plusieurs ovules sont expulsés au lieu d’un seul par cycle. Deux ovules peuvent être fécondés chacun par un spermatozoïde. Ils donneront alors deux embryons et deux faux jumeaux. Il y a aussi le recours à la PMA pour multiplier considérablement le risque d’avoir des jumeaux. Elle consiste à stimuler les ovaires afin qu’elles ovulent. Deux ou plusieurs embryons (conçus in vitro à partir des gamètes du couple) sont sélectionnés et insérés dans l’utérus.